Voci Aiaccini "U Bloggu di U ROSSU" Fédération de la Corse du Sud du PCF Supplément officiel à "la Voix d'Ajaccio"

Mot clé - TERRITORIALES

Fil des billets - Fil des commentaires

"TERRITORIALES" Décembre 2015

Corse-Position.png

U Rossu vous présente la dernière version de notre texte régional, auquel une bonne cinquantaine de camarades des deux fédés ont, d'une façon ou d'une autre, été associés. Il se présente comme un texte d'orientations et de cadrage et non comme un programme qui viendra plus tard

Ouvrir le débat, faire renaitre l’espoir à gauche

Les animatrices et animateurs du Front de gauche se sont réunis le 18 juillet à l’Université de Corte. Ordre du jour : les élections territoriales des 6 et 13 décembre 2015.

A l’issue de leurs travaux, ils ont lancé le débat public sur les enjeux de ce scrutin qui va intervenir dans un contexte européen, national et territorial profondément bouleversé. Ils ont pris deux initiatives à mettre en discussion au sein de toutes les composantes du Front de gauche, notamment au sein des instances départementales du Parti communiste.

-La première, en continuité avec la réflexion engagée lors des réunions des 6 et 27 juin, c’est la constitution d’une liste autonome du Front de gauche conduite par le Président actuel de l’Assemblée de Corse, Dominique Bucchini. -La deuxième, c’est d’engager un grand débat citoyen avec la population corse dans sa diversité. Un débat centré, non sur de nouvelles promesses électorales, mais sur une analyse de la mandature écoulée, avec ses avancées et ses insuffisances, incluant notamment un bilan, aussi exhaustif que possible, de l’activité du groupe Front de gauche avec un Président de l’Assemblée issu de ses rangs.

Cette expérience, unique en son genre dans l’histoire contemporaine de la Corse, appelle en effet une évaluation conduite avec le souci de la vérité.

Cette évaluation fournira des matériaux pour la corédaction d’un programme territorial tenant compte de ce bilan et clairement centré sur les grandes questions qui sont au cœur des conditions de vie de la population, la lutte contre l’austérité et pour la démocratie politique. Un programme qui tiendra compte également de la durée très courte de la mandature à venir, avant la mise en place de la Collectivité unique.

Voici une première réflexion sur le contexte nouveau dans lequel vont intervenir ces élections, versée au débat par le PCF composante du Front de gauche.

Lire le Document en Annexe

 

Interview de Maxime NORDEE au blog ACP

MNord.jpg

Comme nous vous l'avions annoncé ces derniers jous, Nordée Max le Président de la Fédération du Parti Communiste de Corse du Sud, nous a accordé un entretien exclusif. Avec lui, nous faisons le point sur l'actualité du parti, l'avancement des actions depuis la nomination de Dominique Bucchini à la Présidence de l'Assemblée de Corse, et enfin la visite de Mme Buffet à Ajaccio mardi prochain.

1) : Depuis l'élection de Mr Bucchini à la Présidence de l'Assemblée de Corse, comment s'organise la suite du travail du Parti Communiste ?

"Le parti communiste poursuit sa démarche de lutte contre le capitalisme, l’ultralibéralisme, en travaillant au rassemblement des forces de progrès. En Corse du sud ses orientations sont arrêtées démocratiquement par la conférence fédérale, son fonctionnement est coordonné par le bureau départemental et le travail sur le terrain s’effectue avec les militants dans les sections ( Ajaccio, Porto Vecchio, Sartene, Bonifacio, Olmeto). Le parti se veut également une force de proposition pour aider la CTC à réussir dans une politique résolument à gauche".

2) : Malgré ses autres fonctions, est ce que Mr Bucchini s'implique toujours dans les sujets pour lesquels se bat le parti ?

"Les fonctions de Président de l’Assemblée de Corse implique une dimension particulière. L’Assemblée de Corse dans toutes ses composantes, organe de la CTC, est représenté par son Président. Dans l’institution régionale, ce dernier n’est donc pas un chef de parti, ni un exécutant passif. Malgré un emploi du temps surchargé, D. BUCCHINI s’investit fortement dans les sujets qu’il a portés, avec le parti communiste, durant la campagne ( cf 20 propositions pour changer en Corse et battre la droite). Il sait pleinement assumer ce rôle qui ne retire absolument rien à ses convictions et à son engagement envers « les plus démunis » comme il l’a clairement affirmé lors de son discours d’investiture".

3) : Il y a quelques semaines, le Parti Communiste de Corse du Sud était monté au front concernant les retraites, quelles sont vos priorités concernant cette future réforme ?

"Sur le dossier de la retraite, notre objectif est d’intervenir fortement dans la bataille idéologique mise en œuvre par le président de la République et le gouvernement, sur injonction de la commission européenne, qui veulent faire avaliser leur projet de loi. Tout en affirmant qu’ils essaient de sauver le système par répartition, ils privilégient de fait le passage au système par capitalisation. L’allongement de la durée de cotisation au-delà de 40 annuités ainsi que le report de l’âge de départ à la retraite après 60 ans sont présentés comme des mesures incontournables. Le gouvernement évacue systématiquement les pistes pour trouver de nouvelles sources de financement. Mais la résistance s’amplifie. Le parti participe aux initiatives syndicales, informe la population (tracts, affiches, débats) et travaille à la création d’un collectif pour rassembler encore davantage".

4) : Actuellement, quels sont les sujets les plus importants qui mobilise le Parti Communiste ? On sait que pendant votre campagne des territoriales vous aviez donné comme priorité le précarité, est-ce toujours le cas aujourd'hui ?

"Les sujets qui nous mobilisent restent évidemment ceux qui contribuent à résister à la politique ultralibérale de la droite et des représentants du grand patronat. Ce sont en priorité : la retraite, la crise économique et l’emploi, le logement et le foncier, la précarité…"

5) : Dans quelques jours, Marie-George Buffet va revenir à Ajaccio, c'est sa seconde visite en quelques mois, quelles sont ses priorités concernant la Corse ?

"Marie George BUFFET se rend à Ajaccio le 8 juin prochain. Elle sera reçue à l’Assemblée de Corse par son Président et les élus du groupe communiste, citoyen du Front de gauche. Puis elle participera à une rencontre-débat, au palais des congrès à 17h30, sur les questions de la crise et des retraites. Sa journée se terminera par un repas républicain qui se tiendra à partir de 20h15 au restaurant l’Ambata à Porticcio plage. Sa venue lui permettra de saluer l’attitude du peuple corse dont les votes ont donné une majorité de gauche après plus de 25 ans de pouvoir ininterrompu de la droite, et ont porté à la présidence de l’assemblée – seul exemple national- un élu communiste. Ses priorités sont concrétisées par « les 20 propositions »"

La suite sur le blog ACP http://www.corsicanova.com/assoACP/...

 

Attributions des différents conseillers exécutifs de Corse

MGui__4_.jpg

Maria Giudicelli gérera un large portefeuille incluant le PADUC, le PIEDMA, les logements, le foncier et la question sociale. .

Vanina Pieri

gérera l’Agence du Tourisme de la Corse,

Emmanuelle De Gentile a en charge

l’Office hydraulique et l’enseignement supérieur,

Marie Thérèse Olivesi

à l’ODARC

Paul Marie Bartoli

hérite de l’Office des Transports,

Pierre Ghionga

de celui de l’environnement.

Jean Louis Luciani

sera chargé des finances, du budget et des marchés publics,

Jean Zuccarelli

officiera à l’ADEC.

Paul Giacobbi,

lui, se concentrera sur l’aide aux communes, le sport, la culture, les routes, la jeunesse et le COREPA.

Le Président de l’Exécutif a voulu mettre l’accent sur la présence d’une équipe jeune et renouvelée.

 

Présidence de l'Assemblée: Déclaration de MG. BUFFET

Bucchini : C’est un homme intègre et courageux qui devient Président de l’Assemblée territoriale de Corse »

Le PCF se félicite que Dominique BUCCHINI, tête de liste Front de Gauche en Corse et artisan de l’union de la gauche au second tour, soit aujourd’hui Président de l’Assemblée territoriale de Corse.

C’est un homme intègre, courageux et innovant qui prend cette responsabilité. Je suis certaine que, connaissant son humanisme et les valeurs de gauche qui le définissent, il placera toute son intelligence au service de la Corse et de ses habitants.

Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF

Paris, le 25 mars 2010.

 

Déclaration de Michel Stefani - Secrétaire régional du PCF

Il faut à la Corse une nouvelle moralité politique.

A la veille du 3ème tour une seule question se pose faut il céder aux manœuvres de la droite pilotées par l'Elysée pour infirmer le verdict sans appel des électrices et des électeurs en Corse.

Cette conception dangereuse de la politique sur fond d'anticommunisme d'un autre âge, pour ne pas dire des temps les plus sombres de notre histoire, promet la Corse à une plus grande instabilité à un enfoncement dans une politique calamiteuse qui serait mise en œuvre par ceux la même qui ont été sévèrement désavoués en Corse comme dans le reste du pays.

Pour ce qui des élus du Front de gauche les choses sont claires nous l'avons dit hier, comme au mois d'octobre dernier, sur un engagement de gauche et une rupture avec le violence indépendantiste nous sommes disposés à tout examiner pour :

* Confirmer la défaite de la droite,

* Rompre avec la politique de "désanctuarisation" de Camille de Rocca Serra et Ange Santini,

* Combattre la politique Fillon Sarkozy.

Les élu(e)s du Front de gauche injustement accusés de vouloir empêcher toute discussion avec la liste Siméoni Angellini alertent l'opinion publique insulaire sur cette façon de vouloir, par médias interposés, imposer une recomposition politique contraire à la volonté des électrices et des électeurs.

 

CONCRETISER LA VICTOIRE A GAUCHE ET CHANGER DE POLITIQUE

Pour la Corse du sud, le BF élargi, avec le Front de gauche et les élus à l’Assemblée de Corse, s’est réuni lundi 22 mars en fin d’après-midi pour examiner les résultats du second tour et les conditions de l’installation de l’Assemblée de Corse de jeudi prochain.

La réunion est introduite par Maxime NORDEE, le secrétaire départemental. Il évoque la situation paradoxale de la victoire de dimanche soir, avec la joie de la victoire contre la droite et le regret de ne pas avoir atteint les 40%.

Le Front de gauche, en Corse, avec sa principale composante qu’est le parti communiste, s’était fixé trois objectifs principaux :

  • battre la droite
  • changer de politique à la CTC
  • faire entrer la question sociale à l’Assemblée de Corse

Le premier objectif a été atteint dimanche. Les deux autres sont encore à atteindre et sont donc l’enjeu de l’installation de jeudi prochain. Une réunion est prévue avec Paul GIACOBBI et les partenaires de la liste d’union de la gauche mardi 24 à Bastia. Il convient donc de se mettre d’accord sur la situation et de mandater les camarades qui y participeront avec Dominique BUCCHINI.

La droite est battue. La liste de rassemblement à gauche obtient la majorité avec 52 661 voix et 36,62%. Cependant, ce pourcentage, qui fait gagner 24 sièges à la gauche, reste insuffisant pour atteindre la majorité absolue.

Ce résultat crée une situation nouvelle et implique un tournant politique important.

Le scrutin traduit aussi une progression des nationalistes avec des déplacements de voix entre les 2 tours.

Une relative démobilisation de la gauche au second tour s’est traduit par une perte en voix et en pourcentage, fruit d’une union sans dynamique d’une part, et de la montée d’un anticommunisme violent d’autre part.

Cette situation crée des responsabilités nouvelles au Front de gauche en terme de solidarité et d’autonomie et en terme d’animation du débat public.

Un échange riche a animé le débat. Chacun cherche à comprendre, à analyser avec précision le scrutin, à mesurer les enjeux à venir.

Cependant l’urgence est de se positionner pour la réunion de la gauche du lendemain et d’arrêter clairement la position du Front de gauche. La question de l'alliance de la gauche avec les nationalistes dits "modérés" a été posée .

Les spéculations les plus fantaisistes circulent.

Pour les communistes et le Front de Gauche il faut rester dans la ligne de principe définie à Venaco. La Gauche doit assumer ses responsabilités et s'ouvrir à d'autres courants sur la base convergences programmatiques claires, plutôt que sur des alliances conjoncturelles.

 

Les Nouveaux CONSEILLERS TERRITORIAUX du FRONT DE GAUCHE

3 BUCCHINI Dominique

Président du groupe CRC à l'Assemblée de Corse, PCF, Sartène

8 GUIDICELLI Maria

Conseillère sortante, adjointe au maire d'Ajaccio, assistante sociale.

13 STEFANI Michel

Conseiller sortant, secrétaire régional du PCF, Pietranera.

14 RISTERUCCI Josette

Conseillère sortante,Agent Hospitalier Syndicaliste, Bastia

18 BIANCARELLI Viviane

Éducatrice spécialisée, PCF, Porto Vecchio.

23 BASTELICA Étienne

Conseiller municipal d'Ajaccio, agent immobilier.

Le Front de gauche s'est réuni hier soir au Cinéma de Furiani avec comme objet la réunion de la majorité régionale Mardi Mise en place de l'Assemblée jeudi. A cet instant nous ne connaissons pas les décisions prises. RV aux prochains billets de U Rossu

 

Dominique Bucchini dans l'HUMA

Assemblée de Corse : la victoire ouvrirait une perspective nouvelle à gauche

Le communiste Dominique Bucchini, chef de file du Front de gauche sur la liste de rassemblement de la gauche, pourrait devenir président de l’Assemblée de Corse.

La gauche peut être victorieuse dimanche soir. Comment expliquer ce véritable tremblement de terre dans le paysage politique insulaire? ? Dominique Bucchini. À 21 %, la droite enregistre un cinglant désaveu après vingt-cinq années de pouvoir ininterrompu. Cette sanction est aussi celle de la politique antisociale du gouvernement Sarkozy-Fillon. Il y a par conséquent une forte attente de changement portée par les aspirations populaires et les exigences sociales. La traduction électorale, notamment par le résultat de la liste du Front de gauche, à plus de 10 %, change effectivement le paysage politique insulaire, ouvre une perspective nouvelle et à gauche. L’événement, sinon le tremblement de terre, c’est qu’un communiste du Front de gauche présidera l’Assemblée de Corse (CTC) en ayant parfaitement à l’esprit le rôle et la responsabilité politique qui en découlent.

Lire la suite...

 

Meetings unitaires du second tour Bastia et Ajaccio : 18 et 19 mars 2010

Pour P-J. D. / MALEVITCH- Carré Rouge

Allocutions prononcées par Dominique BUCCHINI au nom du Front de gauche.

(Trame générale, le prononcé peut comporter des développements particuliers qui ne modifient ni les thèmes essentiels ni l’esprit de ces discours)



Mesdames Messieurs, Chèr(e)s ami(e), Chèr(e)s camarades,

Après un quart de siècle de pouvoir régional ininterrompu, la droite, emmenée en Corse par Camille de Rocca Serra et Ange Santini, est en passe d'être battue. Ce résultat considérable nous le devons à vous, à celles et ceux qui se sont mobilisés ce 14 mars pour affirmer leur refus d'une politique calamiteuse notamment pour les plus faibles.

Celle-ci est devenue d'autant plus insupportable qu'elle se conjugue depuis huit ans à celle menée par les gouvernements successifs et particulièrement, dans le contexte de crise actuel, par le gouvernement Sarkozy Fillon dont la générosité pour les plus riches n'est plus à démontrer.

Lire la suite...

 

D BUCCHINI 2° Entretien au blog ACP

MALEVITCH - Garçon avec un sac à dos

Deuxième entretien que nous vous proposons aujourd'hui en vue du second tour des élections territoriales de dimanche prochain. Aujourd'hui courte rencontre avec Dominique Bucchini (troisième sur la liste d'union de la gauche), et qui pourrait devenir Président de l'Assemblée de Corse, si cette liste sortait vainqueur dimanche soir.Demain soir, nous réaliserons un reportage à la suite du meeting de Femu a Corsica qui se tiendra à Porto-Vecchio, et que nous suivrons comme beaucoup de personnes sur internet.

Lire la suite...

 

Dominique BUCCHINI : « Dimanche pas une voix ne doit manquer à gauche »

BUCCHINI_-_Copie.jpgAu nom de la liste du Front de Gauche pour changer en Corse, je remercie chaleureusement les 13 108 électrices et électeurs (10,02%) qui nous ont accordé leur confiance au 1er tour de cette élection territoriale marquée par une abstention plus forte qu’en 2004.

Ce vote pour la liste du Front de Gauche, dont l’ampleur est soulignée par beaucoup d’observateurs, exprime en toute clarté le rejet de la politique du gouvernement Sarkozy Fillon conforme aux exigences du MEDEF et de l’Europe ultralibérale.

Il est aussi l’expression d’une volonté populaire de construire une politique nouvelle, en rupture avec celle de Camille de Rocca Serra et Ange Santini, une politique vraiment de gauche mettant l’homme au cœur de tous les choix.

Il est, enfin, l’expression de l’enracinement dans notre région d’une gauche authentique, sociale, écologiste et citoyenne.

Lire la suite...

 

2° Tour Les candidats FRONT DE GAUCHE sur la liste d'union

Les candidats du FRONT DE GAUCHE

3 BUCCHINI Dominique

Président du groupe CRC à l'Assemblée de Corse, PCF, Sartène

8 GUIDICELLI Maria

Conseillère sortante, adjointe au maire d'Ajaccio, assistante sociale.

13 STEFANI Michel

Conseiller sortant, secrétaire régional du PCF, Pietranera.

14 RISTERUCCI Josette

Conseillère sortante,Agent Hospitalier Syndicaliste, Bastia

Lire la suite...

 

Le point après la réunion des forces de gauche du lundi 15 mars à Venaco

L

U Rossu apprécie les efforts de tous les colistiers du FDG pour recomposer la liste et souligne le fait que le potentiel de nos candidatures FÉMININES soit remarqué par tous les participants à la réunion....

Répondant à l’aspiration profonde au changement exprimé par les électeurs lors du scrutin du 14 mars, la liste du Front de gauche, forte de ses 10,02 % et de ses 13 108 électeurs, s’est positionnée pour une démarche d’union à gauche pour battre la droite et changer de politique en Corse.

Lire la suite...

 

Faire respecter les 13 108 élécteurs (10,02%) du FRONT de GAUCHE...

L

A l'issue d'une réunion à Venaco , les quatre listes ont accepté de fusionner pour présenter une liste unique dimanche prochain.

Au vu des résultats du premier tour, celle-ci sera en position très favorable pour l'emporter, les quatre listes de gauche ayant obtenu un total de 40,1% des voix au premier tour, soit nettement plus que l'UMP arrivée en tête, mais avec seulement 21,34%.

Les trois autres listes de gauche sont celles du Front de gauche (10,02%) conduite par Dominique Bucchini conseiller territorial CRC sortant celle soutenue par le PRG conduite par le maire radical de gauche de Bastia, Emile Zuccarelli (8,05%) et la liste social-démocrate du maire d'Ajaccio, Simon Renucci (6,64%).

Lire la suite...

 

RESULTATS OFFICIELS .....10,02% ..

10,02%

U Rossu se plait à souligner le résultat espéré par la liste "FRONT DE GAUCHE POUR CHANGER EN CORSE".

Dés hier soir tous les observateurs soulignaient la remarquable élection qu'était en train de réaliser D BUCCHINI et ses colistiers.

Résultat important car il impose "la question du social" dans les discussions actuelles et le programme à définir...

Se réjouir , bien sur, mais continuer à se mobiliser pour les prochains jours, prochain tour, pour les prochaines luttes.

Vous trouverez ci-dessous les résultats principaux et quelques autres significatifs

CORSE

Liste conduite par

M. Dominique BUCCHINI (LCOP) 13 108 voix et 10,02%

M. Jean-François BATTINI (LAUT) 599 voix et 0,46%

M. Jean-Guy TALAMONI (LREG) 12 236 voix et 9,36%

M. Jean TOMA (LCMD) 5 554voix et 4,25%

M. Emile ZUCCARELLI (LDVG) 10 523 voix et 8,05%

M. Jean-François BACCARELLI 2 426 voix et 1,86%

M. Simon RENUCCI (LDVG) 8 688 voix et 6,64%

M. Camille DE ROCCA SERRA 27 903 voix et 21,34%

M. Antoine CARDI (LFN) 5 438 voix et 4,16%

M. Gilles SIMEONI (LREG) 24 057 voix et18,40%

M. Paul GIACOBBI (LDVG) 20 242 voix et 15,48%

Lire la suite...

 

VRAIMENT à GAUCHE

Après le succes de la liste du Front de gauche pour changer en Corse et la barre des 10% franchie, une réunion est convoquée à l'initiative de Paul GIACOBBI à VENACO cet après-midi.

Il faut voir si un rassemblement est possible et comment il peut se concrétiser, dans l'objectif, toujours affirmé, de battre la droite et réussir à gauche.

Tout se précipite évidemment ce mardi.

Pour faire le point, arrêter les décisions nécessaires, organiser la campagne du second tour, une réunion des communistes et les candidats de la liste du Front de gauche est programmée ce soir, lundi 15 mars, à la fédération à Ajaccio, à 18h30.

 

COMITE de SOUTIEN -TERRITORIALES 2010

CTC-Blanc-bleu242.jpg

Co-Présidence Corse du Sud:

Francette Nicoli et Jean Pierre Fabiani

Co-Présidence Haute Corse.

Cathy Ajaccio et Francis Riolacci

Pour vous inscrire et visualiser la liste

cliquez sur SUITE

Ont étaient retirés les noms des Candidats - Merci de nous signaler les éventuels "doublons" à la rubrique CONTACT colonne de droite.......

Lire la suite...

 

Le C.R.O.S, le SPORT et le FRONT de GAUCHE

{{Le positionnement du Président du CROS Corse dans la campagne électorale sur le théme du sport dans le bulletin du Comité Régional est étonnant!!! U Rossu s'en étonne d'autant plus que le Conseil Général 2A se désengage de plus en plus du soutien au mouvement sportif et associatif...}}

Voici la lettre de mise au point de M NORDEE colistier de la LISTE FONT de GAUCHE - "CAMINA A MANCA"

A Pierre SANTONI, Président du CROS.



Monsieur le Président, mon cher Pierre,



Je viens de recevoir le numéro 63 de février de "sport infos" - que je lis toujours avec intérêt- et je veux réagir aux affirmations contenues dans l'article de la page 4, intitulé Elections territoriales, le sport "hors jeu" des débats. Si effectivement le sport apparaît trop souvent comme le parent pauvre des préoccupations des politiques, il est inexact de globaliser. Pour la liste du Front de gauche ( à laquelle j'ai l'honneur de participer) le sport est une véritable préoccupation.

C'est pourquoi il figure de manière spécifique dans les 20 propositions du programme transmis en PJ (cf proposition 15 - le sport). Ma participation régulière, année après année, aux journées annuelles du CROS en est une traduction.

Ces propositions, dont celle-ci , ont été élaborées après la tenue des États généraux de l'alternative qui se sont déroulées à Corte avec la participation de 150 délégués. Elles ont été affinées lors d'ateliers thématiques à Corte, Porto Vecchio, Bastia et Ajaccio. Parmi les préoccupations évoquées et les propositions retenues figure donc de manière limpide et forte, LE SPORT, avec des propositions concrètes. C'est autre qu'une simple "évocation" pour reprendre le propos de l'article !

L'essentiel de ces propositions consiste en :

* Une Conférence régionale regroupant réellement ETAT, CTC et acteurs de terrain
* Un observatoire régional du sport
* Une pérennité du CREPS avec financement d'État
* Renforcement de la place du sport dans la cité et dans la politique de la CTC


Toutes ces propositions méritent d'être débattues et approfondies et nous sommes disponibles pour ce faire. Je sais pouvoir compter sur ton objectivité pour faire état de mes remarques lors du prochain "sport info".



Très cordialement Maxime NORDEE

 

Organisation des BUREAUX de VOTE , dimanche....

Pour les blogueurs di U ROSSU

A toutes et tous

Il est nécessaire pour dimanche qu'il y est des assesseurs dans chaque bureau de vote (40 pour Ajaccio ) pour les personnes disponibles (et il en faut)

Prendre contact avec Jacques PERONA

* soit à la FD :04 95 50 71 00
* soit le portable 06 79 24 14 60

Merci Serge

 

TERITORIALES- Lettre à AVA BASTA

Ava Basta BP 3 20 181 AJACCIO CEDEX

immigres.jpg Le 05 03 2010

Madame, Vous avez souhaité connaître la position de la liste du Front de Gauche dans la lutte contre les discriminations faites aux personnes.

De façon générale, comme nous l’indiquons dans la proposition 18 de notre programme, la lutte contre toutes les discriminations, qu'elles portent atteinte à l’engagement syndical ou politique, qu'elles soient d'ordre racistes, sexistes ou antireligieuses, qu’elles stigmatisent des jeunes, des immigrés, des gens du voyage, des personnes en situation de handicap, qu’elles touchent à l’âge, à l’origine sociale ou à l’aspect physique, qu'elles concernent l’accès à l’emploi, au logement... est indispensable pour pouvoir construire des solidarités et un Mieux Vivre Ensemble. A ce titre, nous souhaitons engager une coopération avec la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations, qui n’a pas de correspondant en Corse, créer un observatoire régional de la lutte contre toutes les formes de discrimination et signer la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale.

Lire la suite...

- page 1 de 4