RISTER_jos_-_Copie.jpg

Intervention de Josette Risterucci

Apres ce long exposé des résultats d’une enquête tellement attendue, nous avons à l’évidence des données scientifiques fiables, et je dirais qu’il n’est jamais trop tard. Simplement parce qu’il ne faut pas perdre de vue que les pathologies induites par cette exposition radioactive continueront à se développer, sous différentes formes et mêmes nouvelles, pour encore très longtemps.

Il y a une leçon à tirer, c’est de mettre en place la surveillance de la santé de tous dans ce domaine afin d’avoir non seulement des données PMSI ou statistiques, mais surtout des dossiers patients complets.

Je souhaite, Messieurs les Présidents, que la commission puisse continuer à vivre durant cette mandature, car il y aura un suivi à faire, et nous avons également une convention avec l’ORS qui est en lien avec nos travaux.

Parce qu’on ne joue pas avec la vie,

Parce que nous nous devons de tirer les leçons du passé,

Parce que la vérité est un devoir, le mensonge une honte,

Parce qu’il y a eu des élus et autres personnalités responsables et tenaces en Corse, une vérité est enfin au grand jour.

OUI LA RADIOACTIVITE DE LA CATASTROPHE DE TCHERNOBYL A EU DES CONSEQUENCES SUR LA SANTE EN CORSE ;

Je rappelle une fois de plus que la CTC s’est substituée aux carences de l’état. Il faut donc que ce rapport soit exploitable. A ce titre il entre à partir de ce jour dans le domaine public et sera publié intégralement sur le site de la CTC.



Dans ce long combat, dirais-je, il est à prévoir que nos détracteurs vont se réveiller, ils sont d’ailleurs à l’affût depuis un an. La composition de l’équipe de recherche, leurs bibliographies, leurs compétences reconnues sont la meilleures des réponses à ces prévisibles commentaires.

J’espère que l’état prendra ses responsabilités sur ces sujets comme sur d’autres, surtout dans le domaine sanitaire, que les conséquences en seront tirées, pour dire plus jamais Cà

Session du 4 juillet 2013

tcherno.jpg

En ANNEXE le RAPPORT