L



Les communistes corses sont inquiets de la fièvre guerrière qui s'empare des dirigeants du pays face à la situation en Syrie. La Corse n'est qu'à quelques encablures et la base de Solenzara est un pont en méditerranée des forces occidentales et nord américaines. Le Parti communiste rappelle les mots de Jean JAURES prononcés lors de son dernier meeting contre la guerre en 1914 : " C'est le monde en enfer". Avec les communistes, avec le mouvement pour la paix, d'autres voix s'élèvent pour affirmer que la réponse à apporter à la crise syrienne et à la dictature sanglante de Bachar Al Assad est d'abord politique et diplomatique.



le secrétaire départemental Maxime NORDEE