Groupe des élu(e)s communistes et citoyens du Front de gauche M_Stefani.jpg 30 juillet 2011

Déclaration de Michel Stefani

Pour la bonne compréhension des choses après l’adoption par l’Assemblée de Corse d’une délibération portant sur la définition du cadre statutaire dont la langue corse comme toutes les langues de France devrait bénéficier.

Dans cet esprit, au nom du Groupe communiste et citoyen du Front de gauche, j’ai défendu un amendement à la motion de Corsica Libera. Cet amendement a alors été adopté à une très large majorité, 34 sur 51. Cela en fait la délibération de l’Assemblée de Corse en ces termes : « l’Assemblée de Corse demande solennellement que soient mis en œuvre les moyens juridiques nécessaires pour définir un cadre statutaire à la langue corse fondée sur le principe de co-officialité ».

C’est pour nous depuis longtemps, si nous remontons aux travaux de JB Marcellesi dans les années 80, l’affirmation d’un bilinguisme assumé et respectueux de notre diversité comme de notre histoire, la volonté de poser dans la sérénité les conditions d’un débat fécond pour préserver et promouvoir la langue corse sans pour autant diviser celles et ceux qui ont choisi de vivre en Corse quelle que soit leur origine.

Nous pensons particulièrement aux travailleurs et au respect des règles qui limite les risques de discrimination dans l’emploi et le déroulement de carrière établies avec le code du travail, le statut de la fonction publique, les statuts des agents des entreprises nationales.

Enfin il s’agit pour nous d’engager l’Etat afin garantisse le financement et les moyens matériels et humains que cette politique nouvelle que nous défendons nécessitera.

Pour en savoir plus sur JB MARCELLESI : http://www.canal-u.tv/producteurs/u...