U Rossu a lu dans http://www.elmoudjahid.com/fr/actua... galsi2.jpg

Pour accélérer cette mise en service, la Banque européenne d’investissement a accordé un crédit de 500 millions d’euros à ce gazoduc d’un milliard d’euros, qui relie l'Algérie à l'Espagne

Pas moins de 500 millions d’euros. Cette enveloppe est en fait, le plus gros prêt en matière d'énergie accordé par la Banque européenne d'investissement jamais concédé à ce jour , et qui concerne l’accélération de la mise en service du gazoduc sous-marin Medgaz qui va relier dès 2011 l'Espagne et l'Algérie.

.../...

Il ya lieu de rappeler que pour renforcer le développement de transport à l’international, Sonatrach a inscrit dans son programme deux autres grands projets de gazoducs. Il s’agit du Galsi qui devrait relier l’Algérie directement vers l’Italie, d’une capacité de 8 milliards de m3/an, dont l’entrée en service est prévue pour l’année 2015, et du fameux projet de Trans-Sahara Gas Pipepline (TSGP) devant relier le Nigeria à l’Algérie via le Niger vers l’Europe, d’une capacité de 20 à 30 milliards de m3/an. Son entrée en service est prévue elle aussi à l’horizon 2015.

.../...

L’objectif de Sonatrach à travers cette implantation à l’international est d’acquérir de nouvelles réserves à travers le monde avec l’ambition que 30 % de sa production proviennent de l’extérieur dans les prochaines années.

Enfin, il est utile de signaler que l'Algérie est un grand fournisseur de gaz naturel. Ses réserves prouvées sont estimées à 4.500 milliards de mètres cubes. Au vu de la croissante demande de l'Union européenne, les objectifs d'exportation de l'Algérie concernant cette source d'énergie à l'horizon 2020 ont été fixés à 100 milliards de mètres cubes.

Amel Zemouri