maxim.jpg

Introduction par M. NORDEE, secrétaire départemental

En ce 21 septembre, journée internationale de la paix, nous sommes réunis ce soir pour lancer notre campagne avec nos camarades et tous ceux qui veulent participer à cette bataille électorale des territoriales de décembre prochain. L’enjeu est important car les recompositions politiques se mettent en œuvre et le camp de ceux qui se battent réellement contre l’austérité se clarifie de jour en jour… On voit bien, au-delà des individus et des personnalités, qui se positionne et agit pour gérer les politiques d'austérités et qui se bat pour mener une autre politique.

Encore tout récemment, lors de la dernière session de l’Assemblée de Corse, la proposition de notre camarade, Michel STEFANI, faite au nom du groupe communiste et citoyens du Front de gauche, a été refusée par tous les autres groupes. Il proposait « la prolongation du redressement judiciaire de la SNCM afin qu’une offre de reprise pérenne, susceptible de garantir l’exécution du service public, puisse être portée par la CTC et la région PACA ». Les tenants de la libre concurrence ont encore sévi !

Les conditions de restriction et d’austérité sont imposées par le système capitaliste et sont mis en œuvre par la commission européenne et la troïka. La mise en concurrence conduit à la casse des services publics et met aussi les territoires en opposition.

Leur résister est une lutte difficile . La situation en Grèce est là pour le démontrer… Mais nous ne baissons pas les bras. Loin des compromissions et des connivences, nous avons l’ambition de changer le rapport de force à gauche dans notre île à l’occasion de ces élections de décembre. Nous voulons empêcher le retour de la droite et, en même temps, nous voulons redonner de l’espoir politique à gauche.

Avec la question des migrants, les relents xénophobes de l’extrême droite avec les peurs liées au chômage et à la précarité se développent. Ils sont à combattre.

Nous proposons une approche politique qui reste en liaison directe avec le peuple. Après de nombreuses rencontres fédérales et régionales avec le parti ainsi qu’avec nos partenaires du Front de gauche, une stratégie d’ouverture s’est confirmée et se construit.

En nous appuyant sur le bilan du groupe communiste et citoyens du Front de gauche ( où, il faut le rappeler, sur 7 élus, 4 ne sont pas membres du parti) , nous proposons le maintien de nos candidats élus qui ont montré leur engagement et l’utilité d’avoir des élus communistes au sein de l’Assemblée de Corse, dans une majorité où ils ont su affirmer leur différence. Leur bilan est là pour le démontrer. Notre camarade, Dominique BUCCHINI, sera donc le 1er de la liste.

Nous proposons aussi une ouverture vers le mouvement associatif, culturel, syndical. Nous regrettons que nos partenaires, récemment constitués avec Manca Alternativa, ne juge pas utile de nous rejoindre dans cette ouverture sous prétexte qu’il ne faudrait, au second tour, aucun accord avec des membres de la majorité sortante.

En réalité, l’importance du 1er tour est primordial. De son score dépendra le rapport de force susceptible de peser pour imposer une véritable politique de gauche. Avec une bonne campagne, nous pouvons dépasser les résultats de 2010 où la liste du Front de gauche avait dépassé les 10%... pcf_fdg_2015.jpg La liste qui est en cours d’élaboration sera présentée au début d’Octobre. Auparavant, il faut la compléter et la faire approuver par l’ensemble des communistes. Cette liste respectera bien sûr, la parité et s’articulera entre les 2 fédérations par l’alternance entre des groupes de 2 hommes et 2 femmes proposés par chaque fédération.

Un dispositif de campagne est mis en place avec un collectif, comportant un correspondant par canton, en liaison avec le secrétariat du groupe. Ainsi

  • Pour le TARAVO : G. LARNAUD
  • Pour la VALLEE de la GRAVONA: C. MARIANI
  • Pour SEVI-CINARCA : JP MAGINOT et C. SORO
  • Pour AJACCIO : J. PERONA, G. GAGLIARDI et moi-même

Chacun peut ainsi s’investir, en fonction de ses disponibilités, dans ce processus de campagne et apporter sa participation active. Le compte de campagne est ouvert et les premières réunions de bilan du groupe se sont déjà tenues, rencontrant un fort succès.

La prochaine réunion se tiendra à CARGESE, le mercredi 23. D’autres suivront et sont en train d’être organisées.

Nous voulons mener une campagne vive et tonique, impliquant le plus grand nombre et – j’insiste sur ce point – dans un esprit d’ouverture et de fraternité, en conservant comme objectif celui de battre la droite, de redonner de l’espoir à gauche, et de changer le rapport de force actuel.

le 21 septembre 2015