PAL__-_Copie.jpg Ayant comme chaque année pris mes quartiers d’hiver sur le continent, je ne m’en intéresse pas moins à l’actualité économique, sociale et politique de la Corse. J’ai donc appris avec intérêt la publication récente du petit ouvrage signé Paul-Antoine Luciani : « Ajaccio, l’avenir en chantiers ». Je viens d’en terminer la lecture, une lecture moins ardue que pourrait le laisser craindre son titre, grâce à la qualité de plume de son auteur. Cette plaquette a selon moi un double mérite. D’abord celui de dresser, sans polémiques inutiles mais avec maints exemples concrets et chiffres à l’appui le bilan de l’équipe municipale en place depuis mars 2001, satisfaite du travail accompli, fière des chantiers en cours, ambitieuse pour ceux à venir. Les ajacciennes et ajacciens peuvent ainsi juger « pièces en mains » la fidélité de l’équipe actuelle à ses engagements pré-électoraux, et comparer l’ampleur de ses réalisations au service de la population avec la pauvreté de celles des équipes de droite.

Le second mérite de cette plaquette est de montrer que, même minoritaires au sein d’une majorité, des élus décidés peuvent faire avancer leurs propositions et se montrer particulièrement efficaces sans jamais renoncer à leurs idées en matière de justice sociale et de démocratie. La preuve en est apportée par le groupe des élus communistes et leur « chef de file » Paul-Antoine. A Ajaccio, nul n’ignore l’importance de travail fourni par ce dernier en tant que premier adjoint chargé de l’urbanisme. Mais chacun sait aussi qu’avec l’appui de ses camarades son apport aux autres domaines de la vie municipale est loin d’être négligeable. Alliés ou adversaires politiques, tous reconnaissent son acharnement au travail, sa parfaite connaissance des dossiers … sans oublier les éclats de voix dont il est capable pour les faire avancer !

A quelques semaines des prochaines élections municipales, cette plaquette est donc la bienvenue. Les militantes et militants communistes, celles et ceux « encarté(e)s» ou non dans les autres formations du Front de Gauche, pourront l’utiliser avec profit pour participer à l’élection de femmes et d’hommes décidé(e)s à poursuivre et amplifier l’oeuvre entreprise depuis 2001. Parmi eux, Paul- Antoine Luciani et ses camarades. Tout en poursuivant leur bataille pour une politique de gauche à l’échelon national, sans rien renier de leurs convictions, ils continueront à agir localement pour contrecarrer autant que faire se peut les conséquences de la politique gouvernementale d’austérité.



Jean Rabaté Journaliste humanite_fr_logo.gif