Réunion à CORTE le lundi matin :

Une réunion a regroupé dès lundi matin à CORTE, une vingtaine de militants représentants les responsables des 2 fédérations du PCF, les élus sortants du groupe CRC, les représentants du mouvement "camin’ a manca" et des candidats. Ils ont arrêté les principes du rassemblement des forces de gauche, rassemblement nécessaire pour battre la droite. Ces principes peuvent se résumer ainsi :

  • respect du suffrage universel par application de la proportionnelle pour la constitution de la liste sur la base des résultats du 1er tour
  • engagement sur l’opposition à la politique libérale de N. Sarkosy et du gouvernement
  • mise en œuvre d’une politique sociale par la CTC.

Réunion à VENACO l’après-midi :

C’est sur ces bases qu’une délégation s’est donc rendue à VENACO en début d’après midi où se retrouvaient les 4 listes de gauche pour discuter des conditions de l’union. Le Front de gauche était représenté par Dominique BUCCHINI, Maria GUIDICELLI, Michel STEFANI, Maxime NORDEE et Paul Antoine LUCIANI.

Accord trouvé pour battre la droite :

Un accord a été trouvé au terme de plus de 5 heures de réunion et la constitution d’une liste d’union établie. Les engagements de principe défendus par le Front de gauche ont été adoptés et exprimés publiquement devant la presse par P. GIACOBBI, tête de liste. La mise au point de la liste par application de la proportionnelle a été plus délicate.

La liste du front de gauche a su surmonter les difficultés inhérentes à ce genre d’exercice, traduites notamment par le refus des radicaux de pourvoir en nombre suffisant les candidatures féminines qui leur revenaient. Pour sortir de ce blocage, le Front de gauche a finalement accepté d’assumer, bien plus que les autres listes, la parité Homme-Femme…



La liste d’union à gauche comporte ainsi 12 candidats du Front de gauche dont 7 femmes et 5 hommes. La liste présentera Paul GIACOBBI à la présidence du Conseil Exécutif et Dominique BUCCHINI à la présidence de l’Assemblée de Corse.

Cet accord politique est une étape importante pour concrétiser la défaite de la droite au second tour de dimanche prochain et pour changer de politique en Corse.

C’est un immense espoir pour le peuple corse, espoir qui doit permettre de renforcer la mobilisation durant toute la semaine pour gagner dimanche prochain.

Maxime NORDEE