Trois de ces listes ayant obtenu plus de 7% des suffrages au premier, pouvaient se présenter au second tour.

Celle de M. Renucci ayant dépassé le seuil de 5% était autorisée à fusionner .

La gauche espère obtenir 35 sièges dans l'assemblée territoriale et a ainsi réparti les places présumées éligibles:

  • quinze à la liste du PS de Paul Giacobbi,
  • huit au Front de gauche,
  • sept aux colistiers d'Emile Zuccarelli et
  • cinq à ceux de Simon Renucci.

Messieurs ZUCARELLI et RENUCCI laisseraient leur place à leurs colistiers

Au terme des pourparlers, les représentants de la gauche ont décidé que, en cas de victoire, c'est M. Giacobbi qui présiderait le conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Corse et M. Bucchini l'assemblée.

La liste de M. Giacobbi obtiendrait aussi cinq des neuf postes de conseillers exécutifs, celle de M. Zuccarelli deux, celle du FRONT de GAUCHE de M. Bucchini une, et celle de M Renucci une aussi.

La liste de gauche pour le second tour doit insister sur sa volonté de rompre avec la politique de la majorité libérale de droite au pouvoir depuis 2004 et, au plan national, avec celle de la majorité et du gouvernement.

Dans les heures qui viennent une déclaration de la liste "FRONT de GAUCHE pour changer en Corse