Pruvot_sonia.jpg!!!SCHEMA DIRECTEUR D’AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX - INTERVENTION DE SONIA PRUVOT

L’eau à la surface de la terre est une ressource abondante et constante mais menacée de part une surexploitation et d’autre part la pollution.

Nous n’aurons pas besoin d’insister davantage sur l’importance de l’élaboration d’un document comme le SDAGE. Institué par cette loi, le SDAGE est un instrument de planification qui fixe pour 6 années et pour chaque bassin hydrographique, les orientations fondamentales d’une gestion équilibrée de la ressource en eau dans l’intérêt général et dans le respect des principes de la directive cadre sur l’eau et la loi sur l’eau, ainsi que les objectifs environnementaux pour chaque masse d’eau.

Avec le SDAGE, il s’agit ni plus ni moins de mettre en œuvre les grands principes de la loi sur l’eau de 1992.

Concrètement le SDAGE développe 3 points : un diagnostic, des objectifs et des mesures. Le SDAGE qui nous est proposé et qui tient compte du phénomène de changement climatique comporte 5 orientations fondamentales :

- Équilibre quantitatif - Lutte contre les pollutions - Préservation et restauration des milieux aquatiques - Confortement de la gouvernance7réduction des risques d’inondations

Ce document enfin, a une portée juridique qui s’impose aux décisions administratives en matière de police des eaux.

L’objectif essentiel de ce document est celui de la non-dégradation des milieux aquatiques. Nous ne pouvons que souscrire à cette ambition affichée. Je rappelle que certaines orientations du PADDUC concernant la ressource en eau sont intégrées dans le SDAGE qui est, nous le croyons, un document utile et un projet collectif qui reflète une prise de conscience et qui va dans le bon sens.