TERRITORIALE_2015.jpg

Présentation de la liste de rassemblement citoyen du Front de gauche, « A Corsica in cumunu », conduite par Dominique BUCCHINI

Mesdames Messieurs,Cher(e)s ami(e)s, Cher(e)s camarades

Permettez-moi tous d’abord de vous souhaiter une bienvenue en vous remerciant de votre présence nombreuse et chaleureuse.

Vous l’avez compris, ce moment est important parce qu’il vient couronner plusieurs semaines d’une préparation minutieuse afin de constituer la liste de rassemblement citoyen du Front de gauche.

Cette liste est l’image de celles et de ceux qui dans cette société, minée par les inégalités, ont choisi de combattre contre l’austérité et pour la justice sociale. Elle porte l’espoir à gauche. Un espoir que nous voulons partager, car comme le dit Régis Debray « quand on ne partage plus l’espoir, on n’a que le ressentiment en commun ». Nous, nous n’avons aucun ressentiment, mais une grande détermination ! Nous voulons nous rassembler pour agir. L’espoir est dans la lutte et dans l’union.

Notre liste est constituée de militantes et de militants syndicaux et associatifs, de mutualistes, de salariés du public et du privé, d’enseignants et de jeunes, de retraités et d’élus expérimentés. Les uns et les autres reflètent la vie du peuple et l’ensemble du territoire. Nous n’avons pas eu de mal pour obtenir ce résultat parce que les uns et les autres ne sont pas dévorés par les ambitions personnelles, ni par les calculs politiciens. Ils sont portés par la fidélité à des valeurs de progrès, et par la volonté de poursuivre, sur le terrain politique, les combats populaires, nécessaires et utiles, où ils sont engagés. Ici pas de mercato, ni de débauchage, ce qui compte c’est l’engagement au service de l’intérêt général bien compris, pour vivre mieux en Corse.

Nous avons une certaine conception de la politique. On nous reconnait la constance, la cohérence, la fidélité à nos idées et à celles et ceux qui nous font confiance et en priorité aux plus modestes.

Le combat contre l’austérité fonde notre démarche pour la justice sociale, la transparence et la démocratie, le service public et l’emploi, la protection sociale et la santé, la culture et l’éducation, le développement et l’écologie… Les élus communistes et citoyens du Front de gauche à l’Assemblée de Corse se sont battus pour défendre la SNCM et la CMN, Air France et Air Corsica, contre la concurrence déloyale des low cost.

Ils ont été déterminants pour dégager des moyens en faveur du logement social, de la résorption de la précarité étudiante, pour obtenir l’amélioration de la couverture sanitaire du territoire, la préservation des terres agricoles… Seuls ils ont dénoncé les détournements de réfaction de TVA et de la Taxe de transport qui accentuent la cherté de la vie ; ils se sont dressés contre la dérive affairiste et mafieuse en appuyant un modèle de développement en rupture avec le projet de désanctuarisation du littoral voulue par la droite ; leurs positionnements ont toujours été clairement orientés contre la spéculation foncière et immobilière…

Ils ont porté l’ambition d’un aménagement articulé sur le transport ferroviaire pour désenclaver les territoires, de-saturer le réseau routier, permettre à la jeunesse étudiante de voyager gratuitement en train plutôt qu’en voiture… Ils ne se sont pas laissé bercer par l’illusion de la Collectivité unique, l’échappatoire de la réforme institutionnelle comme réponse à l’urgence sociale, et par le bigbang libéral des grandes régions, prélude au fédéralisme européen et au marché transatlantique. Une politique, directement dirigée par Bruxelles et relayée par les différents gouvernements, qui met en cause l’Etat social et programme la marginalisation de la Corse.



Et c’est pourquoi nous nous y opposons fermement. Notre approche, « A Corsica in cumunu ! » est celle de la solidarité et de la transition écologique contre la régression libérale et ses corollaires raciste et fascisant. Voila ce que la liste conduite par Dominique Bucchini veut faire partager le plus largement possible. Pour cela, pour changer le rapport de force politique en faveur du monde du travail et du peuple, nous comptons aussi sur vous toutes et tous, dans les 56 jours qui nous séparent du 1er tour.

« A Corsica in cumunu ! »

1- Dominique BUCCHINI : Président de l'Assemblée de Corse

2- Josette RISTERUCCI : Conseillère territoriale, agent hospitalier, syndicaliste, (Luri)

3- Michel STEFANI : Secrétaire régional du PCF, Conseiller territorial, Président des CFC (Pietranera)

4- Marie Antoinette BRUNI : Syndicaliste (hôpital d’Ajaccio), conseillère municipale d'Alata

5- Etienne BASTELICA : Conseiller territorial, Président du Groupe communiste et Front de gauche, Conseiller municipal Ajaccio

6- Viviane BIANCARELLI : Conseillère territoriale, conseillère municipale de Porto Vecchio

7- Francis RIOLACCI : conseiller municipal de Bastia, ancien adjoint au maire délégué à la culture , syndicaliste

8- Marie Jeanne FEDI : Conseillère territoriale, adjointe au maire de Vescovato, syndicaliste,

9- Gérard GAGLIARDI : Syndicaliste, ancien conseiller municipal de Basteliccacia

10- Rose - Marie PADOVANI : Travailleur social (Ajaccio)

11- Eric LUCIANI : Syndicaliste, fonction publique territoriale (St Florent)

12- Emmanuelle MARIINI : Syndicaliste, Education nationale (Bastia)

13- Jean-Louis AMIDEI : Infirmier libéral, ancien adjoint au Maire d'Ajaccio, ancien vice président de la CAPA

14- Jeanine MONDOLONI : Directrice d'école (Sartène)

15- Jean Marc PENCIOLELLI : Conseiller principal d’éducation (Corté)

16- Dominique TORRE : Agent Air France (Furiani)

17- Daniel PLAY : Syndicaliste, groupe La Poste-Orange (Porto Vecchio)

18- Patricia GRIMIGNI : Syndicaliste, grande distribution (Ajaccio)

19- René FINI : Mutualiste, adjoint au maire de Furiani

20- Toussainte DEVOTI : Militante associative, Conseillère municipale de Bastia

21- Charles MARIANI : Retraité CNRS (Gravona-Ajaccio)

22- Catherine SORO : Employée (Deux Sevi)

23- Thibault LUCIANI : Etudiant (Borgo)

24- Sonia PRUVÔT : Conseillère territoriale, syndicaliste (Bastia)

25- Ange CESARI : Syndicaliste, conseiller municipal d'Olmicia

26- Natacha PIMENOFF : Ancienne conseillère municipale d'Ajaccio, ancienne vice présidente de la CAPA

27- Stephane ROMITI : Animateur sportif, syndicaliste (Furiani)

28- Marie Thérese HUROT : Enseigante Lycée maritime (Corté)

29- Laurent CHIOCCA : Entrepreneur forestier, pompier volontaire, (Haut Taravo)

30- Anissa- Flore AMZIANE : Responsable associative (Ajaccio)

31- Gregori ROMANI : Sapeur Forestier (Poggio di Nazza – Fiumorbu)

32- Marie Ange MORACCHINI Retraitée SNCM (Bastia)

33- Pierre-Ange MUSELLI : Etudiant (Ajaccio)

34- Caroline POGGI : Syndicaliste (Bonifacio)

35- Dominique GUGLIELMACCI : Marin SNCM (Calvi)

36- Julie BOCCHECIAMPE : Commerçante (Patrimonio)

37 Jean-François FERRANDINI : Agent de Maîtrise EDF, conseiller municipal de Petreto-Bicchisano.

38- Stephanie TRAMONI : Pompier professionnelle (Rizzanèse)

39- Horace NAPPO : Enseignant, animateur sportif, (Castagniccia)

40- Sophie DEMICHEL : Universitaire (Tavagna)

41- Philippe MURACCIOLI : Maire honoraire d’Ocana

42- Nadège SAVELLI : Mère de famille (Vazzio, Ajaccio)

43- Cesar FAZZINI : Ancien président CMCAS - EDF

44- Eve POMMEPUY : Militante associative (Bastia)

45- Joseph AGOSTINI : Agent de Maîtrise, secrétaire de la section du PCF (Porto Vecchio)

46- Marthe POLI : Aide-soignante, ancienne conseillère municipale d'Ajaccio (Deux Sorru)

47- Jean SANTUCCI : Syndicaliste (Corscia - Niolu)

48- Fabienne SAVARY : Cadre territorial

49- Maxime NORDEE : Secrétaire de la fédération du PCF de Corse du Sud

50- Louise ANTONELLI : Syndicaliste, La Poste (Balagne)

51- Paul Antoine LUCIANI : Conseiller municipal d’Ajaccio, ancien premier adjoint au maire, ancien Président du groupe communiste à l’Assemblée de Corse.